APPELEZ-NOUS :
026 422 44 22

Pourquoi beaucoup de grandes entreprises ont besoin d’acquérir des PME ?

Pourquoi beaucoup de grandes entreprises ont besoin d’acquérir des petites et moyennes entreprises pour se développer ?

pourquoi acquérir des PME ?Acquérir des PME est souvent considéré par les grands groupes comme un relais de croissance et souvent nous consacrons une grande partie de notre temps à présenter les activités de nos clients PME à de grandes entreprises européennes et internationales.

Nous voyons de plus en plus d’opportunités pour les petites et moyennes entreprises (PME) bien gérées de se vendre à de grandes entreprises qui peuvent grandement renforcer et améliorer leur offre.

La motivation pour acquérir des PME pour une grande entreprise est souvent liée à sa volonté d’étendre ses capacités (produits ou services) et / ou sa présence géographique ou encore au constat qu’il serait probablement moins coûteux, à long terme, d’acheter plutôt que de créer une entreprise.

Indépendamment de leurs ressources parfois considérables, l’histoire a enseigné que les grandes entreprises ne sont généralement pas performantes pour démarrer des activités à partir de zéro.

En outre, elles manquent souvent d’innovation, de passion et d’esprit d’entreprise pour réussir ce challenge de la création d’une nouvelle activité.

Plus encore, les grandes entreprises ne sont pas performantes en matière d’innovation et de conception de produits ou services innovants. Comme l’a souligné Maxwell Wessel dans son livre «Pourquoi les grandes entreprises ne peuvent pas innover». A ses débuts, une entreprise est conçue pour apporter une innovation sur le marché. La réussite d’une entreprise nouvelle n’est pas mesurée par la rentabilité immédiate. Elle mesurée par la façon dont elle identifie un problème sur le marché et qu’elle y apporte une solution … Dans une entreprise mature, la mesure de la réussite est très différente: c’est le profit …. Des structures et des processus organisationnels émergent pour guider l’entreprise vers un fonctionnement efficace. Mais le manque d’innovation en interne constitue un frein au développement de l’entreprise. Conscient de cette faiblesse, les dirigeants décident alors de se tourner vers l’extérieur pour chercher à intégrer de nouvelles entreprises.

C’est pourquoi de nombreuses opérations de fusions et acquisitions réussissent lorsqu’elles réalisent le mariage entre la créativité de jeunes entreprises innovantes avec le capital et les canaux de distribution des grandes entreprises.

En règle générale, acquérir des PME disposant de produits ou services innovants, représente un gain de temps et d’argent pour une grande entreprise.

Pour que ce mariage fonctionne, il est cependant nécessaire de s’assurer que les cibles soient proportionnelles à la taille du repreneur. Attention ne pas chercher à acquérir plus gros que soi….

Nous sommes au début d’un changement énorme dans le nombre d’entreprises à transmettre avec le départ en retraite des baby-boomers chefs d’entreprises d’ici 2024.

Moins de 25% des propriétaires d’entreprise ont prévu de transmettre leur entreprise aux enfants et la direction en place est souvent incapable ou peu disposée à prendre le contrôle de l’entreprise.

C’est là l’occasion importante pour les PME ambitieuses et bien gérées, de réfléchir à un développement par une croissance externe.

Le développement par croissance externe n’est pas un outil réservé uniquement aux grandes entreprises !

Une entreprise de taille moyenne a elle aussi intérêt à croître par acquisition pour augmenter sa valeur. Une entreprise moyenne peut ainsi avoir intérêt à intégrer des jeunes entreprises ayant lancé un produit/service innovant ou ayant mis en place des processus de production permettant de produire avec des coûts plus faibles donc marges plus élevées.

De même une entreprise moyenne peut avoir intérêt à acquérir des PME plus petites ou de taille équivalente situées dans d’autres régions ou d’autres pays afin de prendre des parts de marchés et rechercher des économies d’échelle.

Maintenant il faut rester réaliste, le développement d’une entreprise par croissance externe n’est pas un moyen pour les actionnaires de s’enrichir rapidement. Il faut en effet savoir être patient et prendre le temps de digérer et rentabiliser l’investissement effectué dans l’acquisition d’une entreprise.

Néanmoins, il existe de véritables opportunités de créer de la valeur par l’acquisition d’une entreprise par l’effet des économies d’échelle, des synergies développées ou de l’état d’esprit créatif reboosté.

Quel plan d’action pour acquérir des PME ?

Une fois que vous avez décidé que l’acquisition est le meilleur moyen de sécuriser la croissance que vous recherchez, définissez le plan d’action que vous allez devoir appliquer pour réussir votre acquisition.

Celui-ci comportera les étapes suivantes :

– Définir la motivation de votre acquisition

– Définir votre ou vos objectifs d’acquisition

– Définir le profil de la cible d’acquisition

– Définir le plan d’intégration de l’entreprise acquise

– Etablir une première liste de cibles

– Elaborer un dossier de présentation

– Définir les stratégies d’approche

– Diagnostic des cibles approchées

– Valorisation des cibles approchées

– Pourparlers avec les cibles approchées

– Envoi de lettres d’intention aux cibles approchées

– Négocier avec les cibles approchées

– Auditer les cibles approchées

– Financer les cibles approchées

– Contractualiser l’opération

– Closing.

Vous voilà paré pour augmenter la valeur de votre entreprise par des opérations de fusions acquisitions que vous soyez une PME ou un grand groupe.

Accueil
Le Bureau
Informations pratiques
International
Références clients
Témoignages
Le mot du Président
Déontologie
Belgique/België
Royaume Uni
Allemagne
Autriche
Espagne
France
Maroc
Italie
Luxembourg
Monaco
Votre avis nous intéresse
Developpement du reseau Actoria
Boîte à outils
E-books à télécharger
Glossaire
Transmettre
Expertise Financiere approfondie
Notre portefeuille de repreneurs
Références
10 conseils pour bien vendre
Questions/réponses
Les étapes de la cession
Pourquoi préparer ?
Conseil Patrimonial et de Fortune
Le diagnostic
La pré-évaluation
Le dossier de présentation
Le dossier projet
Toilettage de l'entreprise
Le certificat transmission
Comment transmettre ?
La valorisation approfondie
L’engagement de confidentialité
Le profil du successeur
La recherche de successeurs
La négociation
La promesse de vente
Les due diligence
Le protocole d’accord
La garantie de passif
Après la succession
A qui transmettre ?
Vente à un tiers
La vente des actions
La location-vente d’une entreprise
La vente d'un actif
Transmission famiiale
Préparation de l'opération
Les modalités de la succession familiale
Cession d'un réseau de Franchises
Comment céder son entreprise deux fois ?
Estimation Gratuite
Honoraires
Notre Guide de la transmission
Faites-vous rappeler
Reprendre
Reprendre une entreprise
Processus type de reprise
10 conseils pour bien reprendre une PME
E-books à télécharger
Comment reprendre ?
Coaching
L’approche d’ActInvest
Quoi reprendre ?
L’achat des titres d’une société
L’achat d’un actif incorporel
La location d'actions
La création d’une holding
Accès opportunités et newsletter
Investir en Suisse
Levée de fonds
Présentation de l’offre
Préparer la levée de fonds
Pourquoi préparer ?
Estimation
Dossier projet
Optimisation de l’Actif
Diagnostic financier de l’entreprise
Expertise financière approfondie
Dossier de présentation
Certificat investissement
Comment lever des fonds ?
Profil de l’investisseur
Recherche d’investisseur
Confidentialité
Négociation
Promesse
Articles
Nous contacter
transmission d'entreprises en France; vente d'entreprise au luxembourg; vente de PME en Belgique; cession entreprise au Maroc;vendre une entreprise au Canada