La culture d’entreprise : la clé pour réussir une transmission

Culture et transmission d'entreprise

Les échecs de fusion sont rarement en lien avec la logistique, la comptabilité ou le respect des objectifs de vente. Aussi, pour réussir une transmission, il convient de bien appréhender la culture d’entreprise.

Quelles que soient les raisons qui vous poussent à acquérir une entreprise, pour réussir une transmission, il est essentiel de vous pencher sur ce qui fait le succès de la société. Au-delà des forces commerciales, des brevets ou des procédures performantes, intéressez-vous particulièrement à la culture d’entreprise. Il en va de l’implication des équipes après la transaction. On estime en effet que 3 ans sont nécessaires pour retrouver le niveau d’engagement d’un collaborateur après un changement majeur.

Réussir une transmission : priorité à vos convictions

Au-delà du produit, au-delà de valeurs communes, laissez-vous guider par vos convictions. Pour aborder la culture de l’entreprise en cours d’acquisition, revenez aux bases. Cherchez appréhender la cause commune aux intervenants. Assurez-vous que vos valeurs soient bien vivantes au sein de la société. Bref, donnez la priorité à l’humain, aux clients, comme aux employés.

Dans le futur, les transactions concerneront de plus en plus des technologies, des produits ou des services très éloignés. Créant au mieux des mésententes au pire des conflits entre collaborateurs, entre départements. Mais si deux entreprises reconnaissent leur valeur commune, elles seront mieux armées pour résoudre ces divergences.

Lire aussi : Acheter une affaire, 4 précautions à prendre

Place au compromis

Le compromis est le meilleur moyen de conserver les talents parmi les forces vives. Bien sûr, une augmentation est toujours appréciée. Mais elle doit être accompagnée d’une motivation supérieure. Il convient de montrer aux personnes qu’elles ont un rôle à jouer dans l’entreprise. La rétention des salariés influence directement dans la réussite de la transmission. Aussi, il convient de valoriser la qualité du travail, l’expérience, la maturité pour encourager les éléments à poursuivre leur carrière au sein de la nouvelle structure.

Parce que le diable est dans les détails, soyez attentif à tous les aspects du quotidien qui seront modifiés et ui peuvent déstabiliser les collaborateurs. Parfois, deux sociétés partagent les mêmes valeurs mais les expriment de manière très différente. La tenue de travail, la disponibilité de la direction, l’environnement de travail sont autant de point qu’il ne faut pas négliger. Il convient de confronter honnêtement les différents attributs afin de retenir ceux qui soulèvent la plus grande adhésion.

Lire aussi : Les bons réflexes pour reprendre une entreprise existante

Contactez les consultants d’Actoria Suisse, qui accompagnent la transmission d’entreprise pour la réussite de votre projet.

 

Impressum : https://www.actoria.ch/impressum/