Comment financer la reprise d’une entreprise ?

Comment financer la reprise d’une entreprise ?

Trouver des financements est une étape délicate de la reprise d’entreprise. Mécanismes publics, fonds propres, amis, prêts bancaires… Zoom sur les solutions

Avant de demander des financements externes, interrogez-vous sur votre capacité financière. Vos fonds propres vous permettent-ils de demander sérieusement un prêt pour la reprise d’une entreprise ? En principe, vous devriez disposer de 20% à 50% du prix de vente.

Sans financement, pas de reprise

Il est essentiel de rappeler que les banques financent rarement la reprise d’une entreprise. Si vous souhaitez néanmoins contacter votre banquier, il sera nécessaire de présenter un projet dont le risque est en rapport avec le taux de rendement attendu. De plus, vous devrez prouver votre crédibilité en tant que futur dirigeant. Votre dossier de présentation doit démontrer toutes vos compétences commerciales, techniques, juridiques et managériales. De même, le plan stratégique, opérationnel et financier devra être exemplaire. Il doit donc inclure les besoins en fonds de roulement et d’investissement nécessaires à la redynamisation de la société.

Pour compléter ce financement, vous pouvez aussi vous diriger vers des organismes publics ou associations nationales, comme le Service de la Promotion Économique de Genève (SPEG), la Jeune Chambre Internationale (JCI) ou le Cautionnement Romand.

Vous pouvez aussi vous tourner vers vos proches, même si la question est parfois délicate. Pourtant, de nombreuses entreprises n’auraient pas vu le jour sans l’aide de la famille de leurs dirigeants : Wal-Mart et Virgin en tête. Le plus important de préparer votre demande de financement comme vous le feriez pour un professionnel. En cas d’accord, rédigez un contrat rigoureux et exhaustif qui ne laisse rien au hasard.

Enfin, n’oubliez pas qu’une partie de la reprise d’une entreprise peut être financée par le cédant lui-même. Une part du prix peut être annexée aux résultats futurs, ce qui valide les engagements du cédant à propos des suites de la société.

Le prix de reprise d’une entreprise

Le financement de la reprise d’une entreprise dépend aussi du mécanisme choisi. En effet, que l’on rachète un fonds de commerce, un droit de bail, l’acquisition de titres, d’actions ou de parts sociales influence le montant en jeu. Il convient de ne pas se focaliser uniquement sur le prix demandé par le cédant. Ainsi, l’impact fiscal du financement ne peut être négligé. De même, le potentiel de développement futur de l’entreprise est plus important que le montant de la facture. Enfin, l’implication du cédant après la reprise, en phase d’accompagnement peut avoir énormément de valeur pour le succès futur de l’entreprise.

Si vous envisagez la reprise d’une entreprise, prenez contact avec les consultants d’Actoria Suisse, qui accompagnent la préparation et l’ensemble du processus de reprise.

Impressum : https://www.actoria.ch/impressum/