APPELEZ-NOUS :
+41 (0)26 519 01 40
CONFIDENTIEL

Comment transmettre avec succès son entreprise familiale ?

Comment transmettre avec succès son entreprise familiale ?Comment transmettre avec succès son entreprise familiale ?

99% des entreprises suisses sont petites ou moyennes, et près de 90% de ces quelque 320.000 PME appartiennent à des familles. La transmission d’entreprises familiales est donc un enjeu vital pour l’avenir économique du territoire suisse. Mais comment transmettre avec succès son entreprise familiale ? Stratégies et conseils pour optimiser ses chances de réussite.

  1. Trouver la bonne forme de transmission

Le patron d’une PME familiale, lorsqu’il veut transmettre avec succès son entreprise, réfléchit à la personne capable de prendre sa suite, mais aussi aux différentes formes de cessions qui s’offrent à lui et qui peuvent être :

– La fusion/acquisition soit la vente de l’entreprise à un tiers, souvent une autre société

– La transmission à un ou plusieurs salariés de la société, tels que les employés (rachat d’entreprise par les salariés, RES) et les cadres ou dirigeants (rachat d’entreprise par ses cadres, « MBO »)

– La reprise de l’entreprise par un membre de la famille. Une solution que les patrons de petites entreprises familiales privilégient, pour transmettre un patrimoine financier, mais aussi pour s’assurer que l’entreprise reste au sein de la « famille », sans grands bouleversements dans sa gouvernance. Ainsi, en Suisse, plus de 40 % des chefs d’entreprise actuellement en place ont pris la relève d’un membre de la famille (1).

  1. Adopter un successeur longtemps à l’avance

Faute d’avoir trouvé un héritier « biologique », bon nombre de PME suisses disparaissent. En l’absence d’héritier, une stratégie gagnante pourrait être la désignation, 2 ou 3 ans avant la reprise effective, d’un successeur désigné et « adopté » par la famille dirigeante.

Une transition qu’évoque le dirigeant suisse Laurent Lecamp, vice-président exécutif ventes chez Carl F. Bucherer, dans son dernier ouvrage C’était comment dans 1000 ans ? Dans celui-ci, il interroge les valeurs qui fondent la durabilité des entreprises familiales. Il cite ainsi L’étude Rising sons in Japanese Family Firms de 2011, qui montre que les firmes dirigées par des héritiers adoptés sont plus performantes que celles dirigées par les héritiers biologiques. La même étude souligne que les entreprises familiales – adoptives et biologiques mélangées – obtiennent de meilleurs résultats que les entreprises non familiales.

  1. Planifier dans le temps la transmission

Qu’il s’agisse d’une fusion/acquisition, d’une transmission à un ou des salariés de la société, d’une reprise par un héritier biologique ou adopté, une des clés pour transmettre avec succès une entreprise familiale réside dans la planification de l’opération. Un maître mot qui évite au dirigeant de faire le mauvais choix, dans l’urgence. À ce titre, Actoria Suisse intervient précisément pour aider le dirigeant à planifier et organiser sa succession.

C’est bien souvent parce que les propriétaires de PME commencent à s’occuper de leur propre départ relativement tard, que les transmissions échouent et les entreprises disparaissent. Transmettre une entreprise familiale reste une affaire complexe avec ses spécificités.

Si vous êtes décidé à remettre votre entreprise, contactez les consultants d’Actoria Suisse, qui vous accompagnent pendant l’ensemble de la transmission.

(1) (Christen et al., 2013)

Impressum : https://www.actoria.ch/impressum/