Acheter une affaire : 4 précautions à prendre

Avant d’acheter une affaire, prenez le temps d’anticiper au mieux toutes les questions liées à l’acquisition. Ci-dessous, les 4 raisons les plus fréquentes qui empêchent la réussite d’un projet de transmission.

De nombreuses études ont montré ces dernières années que la plupart des acquisitions ne créent pas de valeur. Beaucoup perdent même de la valeur. Acheter une affaire ne s’improvise pas. Selon Aswath Damodaran, professeur de finances à l’Université de New York, « plus de valeur est détruite par les acquisitions que toute autre action unique prise par les entreprises. »

Comment éviter de réaliser une opération décevante. Comment acheter une affaire et la transformer en entreprise florissante ? Voici les 4 raisons les plus courantes qui mènent à l’échec.

1. Acheter une affaire et ne pas surpayer

Quelles que soient les modalités de transmission, acheter une entreprise nécessite des connaissances fines et d’excellentes capacités de négociation. Que vous négociez avec le propriétaire d’une entreprise privée ou que vous essayez d’acheter une part majoritaire de l’action d’une entreprise publique, il y a toujours plus de chances que vous payez trop cher. Sinon, les cédants ne vendraient pas…

Il est donc essentiel d’avoir une vision à long terme et d’amener l’entreprise sur un nouveau marché, de prévoir la sortie d’un nouveau produit ou d’imaginer de placer les actifs autrement…

Lire aussi Qu’est ce que la due diligence ?

2. Être un vrai manager

Ce qui nous emmène logiquement à ce 2ème point. Les recherches indiquent en effet que de nombreux acquéreurs surestiment leur capacité à gérer et à évaluer les perspectives de l’affaire qu’ils reprennent. D’autant plus si les sources de bénéfices futurs sont encore un peu nébuleuses… Pour acheter une affaire et la manager correctement, soyez certain de vos sources de valeur et de croissance. Ne vous fiez pas aux tendances mais aux chiffres et faits concrets.

3. Comprendre les intérêts des actionnaires

La rémunération, les avantages indirects et les avantages sociaux des dirigeants gestionnaires sont étroitement liés à la taille de l’entreprise. Il est donc essentiel de diversifier l’entreprise, même si cela ne correspond pas aux intérêts des actionnaires. Eux, préfèrent se diversifier plus simplement et plus rapidement en investissant dans d’autres sociétés. En tant que nouveau dirigeant, à vous de les convaincre de faire évoluer votre affaire, sous peine de mettre en danger vos avoirs personnels.

Lire aussi : Avant d’acheter une entreprise, il faut convaincre

4. Anticiper l’exécution

Pour faire évoluer l’entreprise et lui assurer plus de valeur, il faut parfois rationnaliser les coûts. Ce qui peut entraîner des décisions douloureuses et des conflits sociaux, surtout quand un nouveau dirigeant se présente et chamboule tout à son arrivée. Pour chercher de nouvelles sources de valeur, vous devrez peut être opérer des choix douloureux. Et si vous ne le souhaitez pas, c’est à vous de proposer des solutions nouvelles et audacieuses. De convaincre les salariés de l’intérêt des changements, pour le bien commun.

Si vous envisagez d’acheter une affaire, prenez contact avec les experts Actoria Suisse, qui vous accompagnent pendant l’ensemble du processus de reprise.

Impressum : https://www.actoria.ch/impressum/