6 étapes pour vendre son affaire

Méthode pour vendre son affaire avec succès

Il existe de nombreuses raisons de vendre son affaire. Que vous soyez en fin de carrière ou que vous ayez simplement envie de passer à autre chose, vous envisagez évidemment une plus-value financière.

Quelle que soit la raison pour laquelle on veut vendre son affaire, il existe plusieurs façons de réussir la transmission. Découvrez les 6 étapes à respecter pour finaliser la transaction, dans les meilleures conditions, dans le respect des intérêts de chacun.

Vendre son affaire : 6 conseils

1. La préparation

Dans la plupart des cas, quand une transmission n’aboutit pas, c’est parce qu’elle n’a pas été suffisamment anticipée. Le cédant doit évaluer les  conséquences techniques et individuelles de la cession de l’entreprise. Pour vendre son affaire, il faut comprendre ses propres motivations – financières, psychologiques, personnelles, etc.

2. Le diagnostic de l’entreprise

Il est utile de déterminer la valeur de la structure, c’est-à-dire l’ensemble des caractéristiques matérielles et immatérielles. De quoi définir votre prix de vente, via une approche patrimoniale ou une approche de rendement. Sans oublier le critère économique essentiel de la rencontre entre l’offre et la demande.

Lire aussi : Le diagnostic pour la transmission de société

3. Le mode de cession

À qui vendre son affaire et comment : à une personne de votre famille, à un salarié ou à un repreneur externe ? Via une opération owner buyout ou leveraged buy-out ?

4. Le repreneur

Trouver un successeur est une démarche très importante de la transmission. Seul un repreneur fiable et dont le profil correspond aux besoins de la société assurera la réussite du projet. Dans un premier temps, vous devrez faire preuve de la plus grande confidentialité. Ensuite, il sera obligatoire d’informer vos collaborateurs, vos clients et vos fournisseurs.

5. La négociation

Elle est différente d’une transaction à l’autre. Il convient de reprendre l’ensemble des points du contrat : actifs, matériels, salariat, stocks, contrats, etc. Évidemment, le prix et les conditions de paiements sont aussi les éléments essentiels de la négociation pour la transmission d’une entreprise.

6. La transmission du savoir et l’après transmission

Après la cession de l’affaire, il convient d’accompagner le repreneur pour assurer la bonne marche de l’entreprise. Cette étape doit être incluse dans les négociations et peut faire l’objet de clauses spécifiques dans le contrat de transmission.

Si vous envisagez de céder votre affaire, prenez contact avec les experts Actoria Suisse, qui vous accompagnent pendant l’ensemble du processus de transmission.

Impressum : https://www.actoria.ch/impressum/